Discours du Président


Extraits du discours du président UNC Bitche

5 Décembre 2012

            Depuis 2003, c’est la 9ème fois que nous nous rassemblons en espérant fortement que ce n’est pas la dernière fois.

Comme vous le savez tous, l’UNC a toujours été opposée à la commémoration du 19 mars, soi-disant jour du « cessez-le feu » qui ne fut jamais respecté par le FLN mais uniquement par l’armée française et vous savez tous, ce qui s’est passé après :

C’était un « ouvrez-le-feu » :

mars 1962 : Insurrection de l’O.A.S.

26 mars 62 : Fusillade franco-française de la rue d’Isly à Alger (53 morts, 150 blessés)

Juin-juillet : Rupture du cessez-le-feu par l’ALN : massacre des harkis désarmés,

- 310 militaires français portés disparus (617 depuis 1954)

- Massacre de civils européens notamment à ORAN (5/6 juillet)

- Près de 3 000 civils disparus depuis le 19 mars

- Plus de 500 appelés «  Morts pour la France » après le 19 mars

Juillet-août : Exode de plus d’un million d’Européens qui devaient choisir entre « la valise ou le cercueil »

En mars 1962, notre armée était maître du terrain mais nos politiques en ont décidé autrement.

Il y a eu plus de morts après le 19 mars que pendant les 8 années de guerre

Le 19 mars, un faux anniversaire, un faux armistice, un espoir…

Sans lendemain :c’est un déni d’honneur à l’égard des 25 000 morts pour la France, un déni de mémoire à l’égard des 80 000 harkis massacrés, un affront fait aux pieds-noirs …

Dans sa dernière lettre du 26 novembre, le Général KERVIZIC, Président national de l’UNC, nous a signalé que le Conseil d’administration a décidé que :

L’UNC ne devait, à quelque titre que ce soit, participer aux cérémonies du 19 mars 2013

Ajouter un commentaire
 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×